Les anniversaires de mars : épisode 2

Les ballons avaient à peine eu le temps de se dégonfler et les bougies de refroidir, qu’un nouvel anniversaire arrivait : celui du petit dernier, appelé n° 2 le temps de la grossesse mais qui a bien vite su se faire un (des) nom(s) parmi nous… « Félisk » au début pour sa sœur, « Fifou » pour moi la plupart du temps, « Choucrac » en lien avec le bruit qu’a dû faire sa clavicule en se brisant à la naissance (l’humour, ça guérit tout, je vous assure…), « Terreur des bacs à sable » depuis qu’il se déplace et emporte tout sur son passage, bref, mon Félix d’amour.

Un an donc ce 30 mars pour mon petit bonhomme, qui n’a formulé aucune exigence particulière quant à son gâteau. Je n’ai donc pas réitéré l’essai pâte à sucre, mais je promets qu’il y aura droit pour ses 2 ans… J’ai donc tenté un gâteau aux carottes (si si, c’est excellent !), avec un glaçage blanc à revoir quelque peu car pas assez figé… Le tout a été validé, dimanche, par le principal intéressé, même s’il n’en a grignoté que de minuscules morceaux (l’angoisse de l’étouffement ne va pas me quitter tout de suite…). Nous avons fêté l’événement avec Mamie Suzanne,  Pap’ Yves et  Mamie Odile. Félix a donc soufflé sa bougie, grandement aidée par sa sœur, qui elle-même a éteint, pour la troisième fois en une semaine, ses quatre bougies, avant de laisser sa place à son grand-père, qui célébrait en ce 29 mars ses 65 ans. Ouf. Manquait plus que mon oncle, Bernard, né un 27 mars, pour un quadruplé.

Félix a en tout cas lui aussi reçu des cadeaux home made, qu’il a accueillis de manière assez stoïque. A cet âge là, ils ont la joie discrète (on se rassure comme on peut !).

D’abord un doudou, dont le modèle a été trouvé dans le numéro de mars-avril de Marie-Claire Idées. Le magazine offrait un livret de 15 modèles de doudous à coudre, très simples et vraiment rigolos. J’ai choisi Léon le mouton, et j’ai utilisé pour le corps une chute de tissu « moumoute », précédemment utilisé pour ça. Les jambes, bras, arrières des oreilles viennent aussi de micro-chutes de cotonnades diverses.

marieclaire                  doudousàcoudre
Bon, évidemment, il y a un petit défaut.

leonlemouton

Je parie qu’en le voyant, vous vous dîtes :  » Un mouton ? Où ça ? C’est pas plutôt un lapin ? Une souris ? » Et je ne peux qu’adhérer. Tout ce flou artistique ne vient en fait que d’un détail, auquel je n’ai pas pris garde au moment d’épingler les éléments au corps : la place des oreilles. Elles auraient dû être cousues un peu plus bas sur les côtés. Quand j’ai réalisé mon erreur, j’étais enfin parvenue à retourner l’animal sur l’endroit, par une toute petite ouverture, et j’ai soudain été atteinte d’une flemme paralysante, m’empêchant de retourner la bête sur l’envers, avant de découdre, replacer les oreilles, recoudre, re-retourner sur l’endroit, fermer à points coulés. Promis, pour le prochain, je serai plus vigilante.

Autre cadeau home made, purement utilitaire : des chaussons. Car figurez-vous qu’en dépit d’une production presque industrielle, Félix n’avait toujours pas sa paire… En vérité, je lui en avais cousu une il y a quelques mois (et elle était réussie, si si, mauvaises langues !), mais… trop petite.

chaussonsmoumoute

J’en étais d’ailleurs franchement dépitée, car elle m’avait donné du fil à retordre.  J’avais voulu innover en doublant les chaussons avec le tissu moumoute, pour que Félix ait les pieds bien au chaud cet hiver. J’avais aussi choisi un cuir très beau mais très épais. Et la machine n’a pas aimé du tout toutes ces épaisseurs, même avec des aiguilles adaptées au cuir… j’en ai même cassé deux dans la bataille, et ma Singer a désormais besoin d’aller faire un check up, ce dont je m’occuperai quand je serai sur pied. Heureusement, j’ai la Pfaff qui, après une bonne révision, a vaillamment repris le flambeau, malgré ses 27 ans minimum, comme en témoigne cette photo…
pfaff
En plus, ma maman, qui me l’a cédée, m’a aussi déniché un pied spécial cuir et tissus épais qui facilite grandement la vie.Bref, Félix a désormais ses chaussons, à sa taille ! Les étoiles ont été découpées grâce à ma machine Mlle Toga, dont je vous parlerai bientôt. La doublure vient d’une chute de tissu utilisé pour confectionner un plaid.
Et le mois de mars se termine… Après la période des cadeaux, j’ai très envie de me remettre à faire de la couture pour MOI. Ou à rénover des petits meubles… Ou encore… bon, les idées ne manquent pas. Pour le temps, on verra !

chaussonscuir

chaussonsjonquilles

petitschaussonsencuir

Publicités

Une réflexion sur “Les anniversaires de mars : épisode 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s