Biscuits banane caramel noisettes et pain perdu aux framboises…

Aujourd’hui, je vous propose un peu de douceur et beaucoup de sucre (du beurre aussi) avec deux recettes façon doudou, ultra simples à réaliser…
Pour la première, la rapidité était une condition sine qua non… En m’endormant samedi soir, je m’étais dit : « Demain matin, c’est pain perdu du dimanche. » Sauf que quand vous avez deux enfants clonés avec des marmottes, qui ne vous réveillent quasiment jamais avant 9 h 30 (j’arrête ou on va me jeter des pierres), il devient difficile de concocter un petit déjeuner de compétition permettant de s’attabler avant 11 heures. Ce qui en soi ne me gênerait pas, puisque le concept du brunch, qui évite par ailleurs de s’interroger sur ce qu’on va faire à midi, me séduit plutôt, mais ce qui s’avère difficilement compatible avec des marmottes affamées après leur longue nuit. Bref. Du pain perdu oui, mais il fallait que ça dépote. J’ai donc coupé un reste de pain au lait maison (réalisé au Thermomix) en tranches d’environ 2 cm, que j’ai laissé tremper quelques minutes dans un mélange œuf battu – lait – sucre – cannelle (les proportions n’ont pas grande importance). Hop ! Dans une poêle légèrement beurrée, on retourne quand c’est doré, et on parsème de sucre en poudre et de framboises surgelées… Tout ça marche très bien aussi avec des restes de brioche ou de pain (avec un temps de trempage plus long s’il est sec).

IMG_2230 Lire la suite

Publicités

La robe Mistral : un vent de fierté

Je l’avais dit : je l’ai fait ! Après la robe de Lison, j’ai décidé de penser à moi et de réitérer l’essai de me confectionner une robe. Je dis réitérer car en décembre dernier, j’ai « commis » une robe Pénélope de chez République du chiffon, un superbe modèle que j’ai réussi à terminer pour le réveillon de Noël, dans une jolie panne de velours, mais qui par manque d’attention et de minutie comporte pas mal d’irrégularités… Je vous la montre tout de même un petit coup vite fait.
DSC_0120

Cette fois-ci, j’ai choisi le modèle Aime comme Mistral, de chez Aime comme Marie. Un patron sans trop de difficultés, si l’on en croit les explications, qui me semblait à peu près à ma portée. Pour le tissu, je me suis encore fourni chez ma maman-super-dénicheuse-de-supers-tissus pour ce joli wax, acquis, je crois, pour 2 euros le mètre. Lire la suite

La chaise bubble gum…

Quand il m’arrive de ne pas travailler le dimanche, et que nous ne sommes pas en vadrouille, et qu’il ne pleut pas (autrement dit, une ou deux fois par an… oui, bon, OK, j’exagère carrément un peu), j’aime assez faire un petit tour dans les vide-greniers du secteur. Et parmi les grille-pains des années 80, les bols à oreilles et prénoms achetés en Bretagne  très légèrement ébréchés, les assiettes esseulées et vieux exemplaires du Chasseur français, de belles trouvailles m’attendent parfois. Dernière en date, cette magnifique petite chaise rétro, devant laquelle je suis tombée en arrêt, tel un setter irlandais devant une perdrix bartavelle (j’avoue, j’ai feuilleté ledit Chasseur français… non j’déconne… et puis ça m’a rappelé Pagnol et La Gloire de mon père).

IMG_2166 Lire la suite

Des coussins esprit scandinave

Attention attention, je suis en ce moment sur deux chantiers home made… couture et peinture !
Si tout va bien, ils seront bientôt terminés et je pourrai très prochainement vous les montrer. (Z’avez vu le méchant suspense !?)
Pour l’heure, j’ai eu envie d’évoquer rapidement une ancienne petite réalisation dont je profite toujours… deux grands coussins réalisés avec un tissu coup de coeur déniché chez Lovely Tape, qui ne fait pas que dans le masking tape mais propose également quelques tissus fort bien choisis. Il s’agit du tissu Elmo de Michael Miller. Lire la suite