Jus de pomme et camembert

Les vacances avant les vacances. Voilà un concept qui me plaît de plus en plus. Une petite semaine pour rompre avec le rythme habituel, pour bousculer en douceur le quotidien, avant de partir pour de vrai. Rien de tel pour recharger à moitié les batteries et patienter plus sereinement jusqu’à la vraie coupure.

Nous avons eu la chance (le luxe ?) de le faire la semaine dernière. Quelques jours en Normandie,  d’abord en famille, histoire de fêter deux anniversaires, les 35 ans de l’amoureux, et les 40 de son cousin. Ils avaient déjà fait « anniversaire commun » il y a dix ans… et je souris à l’idée qu’à cette époque, je n’étais pas là. Ni à la fête, ni dans le décor, ni dans le répertoire de son téléphone. Je me demande d’ailleurs ce que je faisais ce jour là. En tout cas, ni lui ni moi n’avions connaissance de nos existences respectives. Dix petites années plus tard, deux enfants nous appellent papa et maman.

Mais je m’égare. Revenons à nos moutons. Ou plutôt, à nos vaches laitières. Quelques jours à la campagne qui m’ont fait un bien fou. Faut dire aussi que pour une fois  chouette, il faisait beau. J’ai lui d’une traite deux romans d’Annie Ernaux. Regardé la ribambelle d’enfants décoiffés et habillés comme des as de pique (le concept polaire Quechua rose sur short marron et chaussettes sous les sandales, ça se raconte mais ça ne se montre pas) courir et sauter dans une herbe suffisamment verte pour te rappeler que décidément, tu as vraiment de la chance de voir le soleil. Croisé très fort les doigts pour gagner un lapin à la fête patronale. Gagné deux lapins à la fête patronale. Caressé l’âne si doux, marchant le long des houx. Fait les soldes sur Internet. Respiré.

DSC_0262

DSC_0276

DSC_0287

IMG_3696

 

Et puis nous sommes partis découvrir une autre Normandie, celle d’en haut. J’avais offert à l’amoureux, pour son anniversaire, deux nuits dans une chambre d’hôtes qui m’avait séduite après avoir lu un billet d’Élisa, de Et dieu créa (si vous ne connaissez pas encore ce superbe blog, je vous envie, car vous allez découvrir un univers et une personnalité qui valent au moins un détour quotidien !). Il s’agit de l’Épicerie du pape, à une vingtaine de minutes de Rouen.
Un lieu hors du temps, paisible, une déco originale qui traduit une vraie passion pour la brocante, un petit-déjeuner fameux, des chats et des chiens, des hortensias, des hôtes charmants. Nous avons dormi dans la « Kabane », une petite maison en bois façon scandinave, et les enfants dans la caravane Eriba, d’une mignonnerie que je vous laisse découvrir.
Encore de bien bons moments.

DSC_0393

IMG_3729

IMG_3739

IMG_3751

IMG_3758

DSC_0420

DSC_0530

DSC_0412

DSC_0534

DSC_0549

DSC_0560

Nous en avons profité pour visiter Rouen et se dire qu’on y reviendrait volontiers…

DSC_0351

IMG_3719IMG_3724

IMG_3725

IMG_3710

(Pas seulement pour les douceurs de chez Dame Cakes…)

IMG_3709

… pour parcourir le cimetière marin de Varengeville sur Mer, où repose Braque, longer le plus petit fleuve de France à Veule-les-Roses… et se tremper les pieds dans l’eau… (n’oublions que nous sommes en Normandie, la mer est extrêmement froide).

DSC_0435DSC_0440DSC_0456DSC_0446DSC_0457

DSC_0462

DSC_0470

DSC_0478

… enfin, nous avons terminé cette semaine à Paris, pour célébrer l’amour et la tolérance au mariage de deux personnes qui nous sont chères. Un moment de fête et d’union qui réchauffe les cœurs. Ce dont tout le monde a besoin en ce moment.

IMG_3836

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s