Un bureau pour les écoliers en vacances

Hum hum, j’ai un vague souvenir… celui d’avoir écrit que j’allais venir ici plus souvent… j’y croyais, vraiment. Sauf que :
1 Les vacances d’été se sont terminées juste au moment où je me sentais prête à les commencer.

2 La rentrée a suivi (la toute première qui m’ait donné mal au ventre et des sueurs froides).

3 Tous mes premiers week-ends ont été passés à préparer deux jours et demi de cours hebdomadaires devant 20 CM1-CM2.4 Faut croire que je vieillis et que l’appel de la couette à 22 h 30 est désormais plus fort que tout.

J’ai donc un peu changé mes habitudes… Et si je passe peu de temps ici, je n’en dilapide pas pour autant en traînassant sur tous les blogs lifestyle des super mamans que j’affectionnais sans doute un peu trop auparavant. Je ne saurais dire si la nécessité de gagner du temps (ou du moins d’éviter d’en perdre) est à l’origine de cette lassitude, mais je dois avouer que la grande partie de ces blogs me laisse désormais dubitative. Franchement, que penser de toutes ces mamans qui postent chaque jour une dizaine de photos de leur progéniture, leur intérieur, leur progéniture dans leur intérieur, le tout ultra propre et respirant la sérénité enfin en même temps c’est facile de donner l’impression d’avoir une maison rangée quand on photographie tout le temps le même coin, toutes les marques de vêtements et de déco bien soigneusement mentionnées ?.. Je me demande d’ailleurs ce qui se passera quand tous ces chérubins seront devenus des ados boutonneux, le nez et le menton semblant avoir poussé plus vite que le reste du visage, le sourire charmant s’étant mué en moue respirant tout autant la vive intelligence que la courtoisie, des ados normaux en somme… Mettront-elles en place des partenariats avec Biactol ? Roacutane ?
Que penser aussi de ces mêmes ados réalisant que la blogosphère a suivi toutes leurs péripéties, du jour où ils arrêté de têter le sein de leur mère à leur première baston à l’école, en passant par leurs premières histoires d’amour ?.. Lire la suite

Un genre de sirop d’la rue…

La trentième édition de Chalon dans la rue s’est achevée hier soir. J’aime, chaque année, voir la ville se métamorphoser. Quelques jours avant, elle frémit. Comme si une énorme fête se préparait. Il y a les affiches qui investissent les murs et les grilles, les pastilles qui annoncent ces lieux où l’on va rire, pleurer, être heurté, et parfois s’ennuyer. Il y a tous ces panneaux d’interdiction de stationner qui font qu’une fois que vous avez trouvé où garer votre voiture, il vous semble inconcevable de la bouger à nouveau au cours de ces quatre jours. Lire la suite

Quand les choses retrouvent leur place et que tout a changé

La machine à coudre a retrouvé sa place originelle, il y a quelques semaines déjà.

J’ai enlevé les livres et classeurs qui l’avaient remplacée pour une année scolaire. Une année qui fut bien plus difficile que je ne l’avais pensé… Car lorsque j’ai rangé mes outils de bricolage, couture et autres, en septembre dernier, je pensais que mon année allait reposer avant tout sur cette reconversion professionnelle tant espérée. Lire la suite